L'HEURE DE LA SORTIE - CRITIQUE

January 24, 2019

Réalisé par : Sébastien Marnier

 

Acteurs : Laurent Lafitte, Emmanuelle Bercot, Pascal Greggory, Gringe

 

Date de sortie : 9 janvier 2019

 

Genre : Thriller

 

Durée : 1h43

 

 

.

.

.

.

.

 

 

Bonjour, j'arrive un peu tard (le film est sorti il y a 2 semaines déjà), mais je l'ai vu la semaine dernière et je me sens obligé de vous en parler. Je vous le dis d'entrée de jeu : ce film est mon plus gros coup de cœur de ce début d'année 2019, et comme c'est Français il faut aller le soutenir tant qu'il est encore diffusé. Je vais à présent dans cette critique tenter de vous expliquer pourquoi IL FAUT aller le voir au cinéma. Je m'excuse d'avance pour les nombreux superlatifs que cette critique contiendra.

 

Ce film raconte l'histoire de Pierre, chargé de remplacer un enseignant après un accident, dans une classe d'élèves surdoués. Il se rendra cependant vite compte que quelque chose ne tourne pas rond dans cette classe. Est-ce à cause du drame ou les élèves cachent-ils quelque chose ?

S'en suivra une enquête haletante, où Pierre (incarné magistralement par Laurent Lafitte), tentera de découvrir ce qu'il se passe réellement avec ces élèves. Le metteur en scène, Sébastien Marnier arrive à instaurer une atmosphère étrange et paranoïaque en crescendo jusqu'à la fin du film. En plus de nous proposer un thriller brillamment exécuté, le film nous questionne constamment sur le comportement étrange des élèves, mais aussi sur la problématique écologique. En effet, le film pose un constat sur cette jeunesse qui a perdu foi en l'avenir, se préparant à tout événement dramatique : attaque terroriste, ou catastrophe environnementale.

 

Le personnage de Laurent Lafitte est le véritable ancrage dans la réalité pour le spectateur. En effet, il débarque dans cette situation avec une perception des choses relativement normale et découvre peu à peu le comportement malsain des élèves, au milieu de l'indifférence générale de ses collègues. Par ce procédé, on va ressentir exactement tout ce qu'éprouve Pierre : ses angoisses, ses doutes, sa frustration, son obsession qui tournera à la paranoïa. En même temps que lui, nos certitudes sont constamment prises à revers, car les situations présentées ne sont pas forcément ce qu'elles paraissent être. Tout est fait pour que nos sens soient constamment en alerte, ce qui rend le visionnage particulièrement captivant, jusqu'à cette séquence finale glaçante. Cette scène, qui confirme à mon sens la parenté avec "Take Shelter", l'excellent film de Jeff Nichols, mais pouvant également rappeler "Melancholia" de Lars Von Trier.

 

La grande force du film est indéniablement son phénoménal travail d'ambiance. Une atmosphère rendant la tension palpable, mais flirtant également avec le genre horrifique, tout en donnant l'impression que peut-être a-t-on affaire à quelque chose de surnaturel. La musique composée par Zombie Zombie, entêtante, donne avec ses touches de synthé une allure mystérieuse, voire fantastique, et contribue énormément au ressenti que procurent les visuels. Tout ces effets rappellent beaucoup le style de John Carpenter, notamment dans "Halloween" ou "Prince des Ténèbres", mais aussi celui d'Hitchcock dans "Sueurs Froides".

Pendant le film, je me suis demandé quand est-ce que tout ça allait dégringoler, tant la maîtrise formelle était sidérante, mais ce ne fut jamais le cas. Sébastien Marnier tient son film de main de maître jusqu'au bout. Pendant le générique de fin, j'ai eu du mal à reprendre mes esprits, tant l'expérience m'avait laissé sans voix. Cela fait maintenant une semaine que j'en suis sorti, et je n'en reviens encore pas d'avoir vu une telle proposition de cinéma en France, et surtout, aussi aboutie. C'est pour cela, que malgré mon retard, il est important que vous fassiez votre possible pour aller le voir, car de son succès pourrait naître d'autres projets aussi ambitieux dans notre cher pays.

 

Il a été difficile pour moi de mettre des mots sur ce film, car le choc a été tel que j'en ai encore des palpitations en rédigeant cette critique. En tous cas, l'année Cinéma, et plus particulièrement en France, commence très fort. Indéniablement mon gros coup de cœur de ce début d'année. Je vous laisse avec la bande-annonce, qui pourra peut-être commencer à imager ce que je vous ai décrit plus haut, mais allez le voir, c'est important, et surtout, vous ne le regretterez pas.

 

Bande-annonce :

 

 

 

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Posts Récents

October 31, 2019

October 10, 2019

September 22, 2019

September 16, 2019

Please reload

Archives
Please reload

Rechercher par Tags