TOP FRANCE 2018

January 20, 2019

Bonjour et bienvenue dans cette deuxième et dernière partie du Bilan 2018, avec mon Top des films Français de l'année !

 

J'ai été très agréablement surpris de la qualité des propositions cinématographiques venant de France en 2018, donc j'ai pensé faire une petite liste des films qui m'ont le plus embarqué cette année, et pour vous montrer qu'on peut être fier de ce qu'on a créé ! Une petite précision : certains films sont anglophones, ou des productions étrangères, mais le/la réalisateur(trice) étant Français(e) je pense qu'on peut tout de même saluer leur travail.

 

Alors évidemment j'ai choisi seulement 15 films dans ce Top mais d'autres n'étaient pas loin d'y figurer, et surtout l'ordre est totalement subjectif. Allez, c'est parti pour le grand cru Français de l'année !

 

.

.

.

.

.

 

 

15. PUPILLE

 

Un très joli film sur le processus de l'adoption, et la difficulté de devenir parents. "Pupille" est chaleureux, intelligemment structuré, et merveilleusement interprété, des premiers jusqu'aux seconds rôles. Une petite perle qui nous arrive en cette fin d'année, et qui ne manquera pas d'en bouleverser certains. Une oeuvre très humble, qui déborde de tendresse, de générosité, et d'amour.

 

Bande-annonce :

 

 

 

 

 

 

14. AU POSTE !

 

Quentin Dupieux est vraiment étonnant. Tantôt DJ ("Mr Oizo"), tantôt réalisateur, il est de ceux qui proposent les films les plus étranges dans le paysage du cinéma Français. Si "Au Poste" est peut-être un de ses films les moins poussés dans l'absurde, il s'est tout de même assez largement inspiré de "Buffet Froid" de Bertrand Blier, des films de Luis Buñuel, ou de manière plus évidente, de "Garde à vue" de Claude Miller. De savoureux dialogues, interprétés avec brio par des acteurs en grande forme ! Si vous aimez un cinéma différent, et qui vous fera rire, ce film pourra certainement vous plaire. Même la bande-annonce est atypique...

 

Bande-annonce :

 

 

 

 

 

13. GHOSTLAND

 

 Récompensé du Grand Prix au Festival du Film Fantastique de Gérardmer, Pascal Laugier revient pour nous proposer "Ghostland", un nouveau long-métrage aussi cauchemardesque que poétique. Ce film m'a procuré le même genre de sensations que "Mother!" de Darren Aronofsky en 2017. Un vrai cauchemar, qui nous maltraite tout du long, et dont on aimerait se sortir, en vain. Bon même si l'expérience est désagréable, on reste pour l'efficacité du film. Les jumpscares sont rarement grossiers et puisent dans l'imaginaire, ainsi que les peurs d'enfants. Si vous trouviez les poupées de cire perturbantes, vous allez être servis...  

 

Bande-annonce :

 

 

 

 

12. SHÉHÉRAZADE

 

Une histoire d'amour pas comme les autres, entre deux adolescents devenus adultes trop tôt, rattrapés par la dureté de leur milieu. Tout le casting est amateur, ce qui livre un réalisme probant de ces différentes vies Marseillaises, notamment avec le duo de tête : Dylan Robert et Kenza Fortas, éclatants de sincérité. Se dégage de ces situations souvent sordides une véritable envie de vivre, et d'aimer. La petite bombe Provençale de l'année.

 

Bande-annonce :

 

 

 

 

11. LE MONDE EST A TOI

 

François, un petit dealer de Banlieue, décide d'accepter un deal en Espagne pour financer son grand projet : la gestion d'une franchise "Mister Freeze" au Maghreb. Déjà, rien que le pitch est balèze. Romain Gavras nous propose ici une comédie d'action complètement barrée, punchy, et très stylisée. Sans oublier des performances assez atypiques de Vincent Cassel et Isabelle Adjani ! Une sorte d'"anti Scarface" avec un personnage qui n'est pas aveuglé par la cupidité, qui a un rêve modeste, et veut faire partie du monde, plutôt qu'en être le roi.

 

Bande-annonce :

 

 

 

 

 

10. NOS BATAILLES

 

Romain Duris incarne ici un père qui devra jongler entre son travail et l'éducation de ses enfants, malgré le disparition de sa femme, partie soudainement pour d'obscures raisons. Alors vous allez sûrement me dire que c'est encore un énième drame social Français, ce à quoi je vous répondrai que oui, mais celui-là vaut vraiment le coup d'oeil. La mise en scène est assez humble, donnant une sensation de douceur dans les moments intimes. Les comédiens sont tous assez fantastiques, à commencer par Romain Duris et Lætitia Dosch, mais les enfants aussi, vraiment très bien dirigés par Guillaume Senez, ce qui ne manque pas de nous émouvoir. Ce n'est pas un film feel-good, c'est certain, j'en suis sorti assez lessivé, mais avec le sentiment d'avoir vu un très beau film.

 

Bande-annonce :

 

 

 

 

 

9. GUY

 

Alex Lutz vient ici nous proposer un faux documentaire sur Guy Jamet, une ancienne gloire de la chanson Française, où on va le suivre dans son quotidien et ses tournées. Le détail assez intéressant c'est que celui qui réalise ce documentaire prétend être son fils caché. Une véritable authenticité se dégage de ce film, car en effet sa plus grande force, c'est d'être arrivé à nous faire croire à l'existence de cet homme, notamment grâce à cet incroyable maquillage et à la performance exceptionnelle d'Alex Lutz qui arrive totalement à s'effacer derrière ce rôle. On a également un formidable travail de composition d'un répertoire musical qui lui est propre, si bien qu'en écoutant ses chansons on éprouve une certaine mélancolie, à croire que c'était des chansons de notre enfance, ou de la jeunesse de nos parents.

 

Bande-annonce :

 

 

 

 

 

8. CLIMAX

 

"Climax" se base sur un concept très simple : une soirée qui tourne très mal. En effet, on va suivre une troupe de danseurs, qui, après leur répétition vont faire la fête, sauf qu'ils se rendront compte rapidement qu'ils ont été drogués à leur insu via la sangria servie pour tout le monde. Sur ce concept, Gaspar Noé va laisser beaucoup de place à l'improvisation dans les dialogues, pour nous proposer un bad trip hallucinatoire et cauchemardesque. Si ce n'est certainement pas le plus grand film du metteur en scène, il s'agit néanmoins d'un impressionnant exercice d'expérimentations cinématographiques laissant place à une pure expérience sensorielle. Ce n'est pas non plus son film le plus violent, mais il comporte tout de même certains passages assez difficiles. En bref, c'est un film particulier, auquel pas tout le monde ne pourra adhérer, mais ça fait plaisir de voir ça en France.

 

Bande-annonce :

 

 

 

 

7. UN AMOUR IMPOSSIBLE

 

Librement adapté du roman autobiographique de Christine Angot, ce film traite d'une jeune femme de Province qui va s'éprendre d'un brillant jeune homme issu d'une famille bourgeoise. Ce récit, qui s'étale sur plus de quarante ans va traiter avec pudeur et délicatesse les rapports de force, parfois pervers, dans un couple. La mise en scène est assez classique mais élégante, permettant de sublimer le travail des comédiens. En effet, Niels Schneider est très convaincant en pervers narcissique très érudit, mais Virginie Efira est absolument bouleversante, montrant avec grâce et retenue toutes les nuances de son jeu. Une performance qui pourrait presque rappeler les belles années de Catherine Deneuve. Espérons qu'elle soit récompensée aux Césars. Un film aussi émouvant qu'éprouvant.

 

Bande-annonce :

 

 

 

 

 

6. LES FRÈRES SISTERS

 

Découvert au Festival de Deauville en présence de Jacques Audiard, John C. Reilly et Joaquin Phoenix, le film était très attendu, même s'il était présenté en Hors Compétition. Audiard s'essaye au Western, mais la particularité est qu'il n'a pas essayé de le filmer comme les classiques du genre, mais plutôt en gardant son style de mise en scène. Il y traite également ses thématiques habituelles, à savoir comment sortir d'un cycle de violence, ou encore les rapports familiaux conflictuels. Oubliez la gloire et le côté épique des anciens westerns, ici on a affaire à un désenchantement du genre (magnifié par la photographie de Benoit Debie, le chef opérateur de Gaspar Noé), où règnent la mort et le vice. Cependant, le cinéaste n'oublie pas de filmer des moments plus intimistes, et de proposer une touchante relation fraternelle, en hommage à son propre frère décédé. Et évidemment, les performances sont à la hauteur du casting. Lion d'Argent du Meilleur Réalisateur à la Mostra de Venise 2018.

 

Bande-annonce :

 

 

 

 

 

5. AMANDA

 

Je suis allé voir ce film sans voir ni bande-annonce ou synopsis, et quel ne fut pas mon choc à la découverte en salle... Je vous dirais de faire pareil, y plonger sans aucune information, mais c'est difficile ! Bon, exceptionnellement, je ne vous mets pas la bande-annonce, car c'est mieux que vous en sachiez le moins possible. Ce film traite avec beaucoup d'humanité la difficulté de retrouver un quotidien et des liens sociaux normaux après un drame. Le métrage est aussi porté par le jeu des comédiens, à savoir la très jeune mais pas moins bouleversante Isaure Multrier, Stacy Martin, d'une douceur assez désarmante, mais également Vincent Lacoste, éclatant de compassion et de sensibilité. Couronné d'un César en février ? Affaire à suivre...

 

 

 

 

4. LE GRAND BAIN

 

Alors comme ça en France on fait que des comédies pourries ? Non, on en fait aussi des très bonnes, la preuve avec ce film de Gilles Lellouche. Plus qu'une comédie, c'est également un véritable "feel-good movie", alternant entres rires et émotions. Le casting est génial, les dialogues bien écrits, les personnages attachants... On a même de véritables moments de mise en scène avec des plans intéressants, et des mouvements de caméra ou autres jeux de lumière assez travaillés. Ce n'était pas la seule bonne comédie de 2018 (je devais faire des choix pour le Top), mais celle-ci vaut vraiment la peine d'être acclamée et soutenue... Comme a si bien dit la géniale Marina Foïs "Ce n'est pas une comédie qui fait rire en se moquant. Zéro vanne homophobe, zéro vanne raciste, et pourtant on rit beaucoup. On rit avec et pas contre."

 

Bande-annonce :

 

 

 

 

 

3. HIGH LIFE

 

 Alors celui-là, si vous avez suivi, il était aussi dans mon Top général de l'année, donc normalement, ça devrait éveiller votre curiosité. Clairement une des propositions de cinéma les plus dingues de l'année. Si vous l'avez manqué en salle, c'est dommage car l'expérience était assez impressionnante. Un gros plaisir de voir un tel film, réalisé par une Française. N'en déplaise aux mauvaises langues, on peut aussi rivaliser avec les américains en termes de talent.

 

Bande-annonce :

 

 

 

 

2. MEKTOUB, MY LOVE : CANTO UNO

 

Au risque de me répéter, ce film aussi était dans mon Top de l'année... Quand le cinéma et la vie se confondent, ça donne ça. J'ai été totalement emporté par ces tranches de vie sous le soleil de Sète. J'ai eu réellement l'impression de tout vivre avec eux, voire même d'avoir déjà vécu certains moments, tant ça me semblait vrai. La durée peut rebuter mais si vous vous laissez embarquer, vous vivrez l'expérience à fond.

 

Bande-annonce :

 

 

 

 

 

1. JUSQU’À LA GARDE

 

5ème de mon Top de l'année, il était logique de le retrouver tout en haut de mon classement Français. Xavier Legrand frappe très fort pour son 1er film. Terriblement anxiogène, ce thriller intimiste se pose comme l'un des meilleurs films de 2018, tout simplement. Les comédiens sont tous excellents : Léa Drucker et le petit Thomas Gioria sont bouleversants, mais Denis Ménochet, en étant véritablement terrifiant, réussi également à être touchant par instants. Au moment du générique de fin, j'étais écrasé dans mon fauteuil, complètement terrassé par ces 15 dernières minutes éprouvantes.

 

Bande-annonce :

 

 

 

.

.

.

.

.

 

Voilà pour mes coups de cœur Français de l'année 2018 ! Espérons que 2019 soit aussi qualitative. J'espère que j'aurais donné envie à certains d'entre vous de rattraper quelques films. Sinon, dites-moi ce que vous avez pensé de cette liste, et surtout, parlez-moi de vos films Français préférés de 2018 !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tags:

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Posts Récents

October 31, 2019

October 10, 2019

September 22, 2019

September 16, 2019