CREED II - CRITIQUE

January 10, 2019

 Réalisé par : Steven Caple Jr.

 

 Acteurs : Michael B. Jordan, Sylvester Stallone, Tessa Thompson, Dolph Lundgren

 

 Date de sortie : 9 janvier 2019

 

 Genre : Drame / Sport

 

 Durée : 2h10

 

 

.

.

.

.

.

 

 

Après un premier opus très réussi, on était en droit d'attendre impatiemment ce nouveau chapitre, surtout dans la mesure où il s'impose comme une double suite : à savoir de "Creed" bien sûr, mais aussi de "Rocky IV". En effet, Ivan Drago, l'homme responsable de la mort d'Apollo Creed, revient prendre sa revanche sur Rocky Balboa, à travers un duel entre son fils et Adonis, devenu le protégé de l'illustre champion.

 

Ryan Coogler étant occupé sur "Black Panther", la réalisation a été confiée à Steven Caple Jr. après le désistement de Stallone (qui a tout de même co-écrit le scénario). Alors, ça donne quoi ce "Creed II" ?

Et bien il semblerait que cette Saga n'arrive toujours pas à s'essouffler avec le temps. C'est paradoxal car pourtant on nous sert exactement le même schéma narratif depuis plus de 40 ans, ce qui étouffe totalement la surprise, mais ça fonctionne encore (sur moi en tous cas). On sait à chaque fois quand le personnage va perdre ou gagner, mais ce qui compte par dessus tout, c'est comment il va traverser les épreuves et apprendre à les surmonter. On passe également encore une fois par les fameuses séquences d'entraînement, mais c'est toujours aussi galvanisant, et on sent vraiment que cela permet au personnage de passer un cap.

 

Ce n'est pas seulement sur la structure du scénario que le film fait preuve de classicisme, mais aussi sur la mise en scène. En effet, il est moins ambitieux techniquement que son prédécesseur, mais c'est au profit d'un récit plus intimiste et chargé en émotions. La caméra arrive souvent à s'effacer pour sublimer les prestations des comédiens, ce qui est parfaitement adéquat pour raconter cette histoire. Cependant, on a quand même quelques effets de mise en scène intéressants notamment pendant les combats, avec des vues subjectives, des ralentis, et un beau travail sur le son qui permet de ressentir la violence de l'impact de chaque coup porté, mais aussi de pouvoir jouer sur les silences.

 

Je vous parlais des acteurs, et effectivement ils sont tous vraiment très bons, chacun bien servi par un arc narratif intéressant. Même Ivan et Viktor Drago sont traités avec justesse, permettant de nous faire ressentir de l'empathie pour leurs enjeux personnels. Adonis, lui, va devoir véritablement assumer qui il est, son héritage, ainsi que ses nouvelles responsabilités. Tandis que Rocky devra se confronter à ses erreurs passées et faire le lien entre sa génération et la nouvelle. Un beau passage de témoin. En effet, récemment Sylvester Stallone avait déclaré que c'était là sa dernière interprétation de Rocky Balboa, et la sortie de son personnage mythique est réellement touchante.

La grande force de ce film, c'est les émotions. Ce que l'on ressent est décuplé par le fait que l'on connaît très bien ces personnages, et tout de suite, on adhère plus facilement à leur parcours psychologique tout au long du métrage. La relation père-fils et l'idée de transmission sont assez omniprésentes dans le film et amplifient la charge émotionnelle véhiculée par les enjeux très personnels des protagonistes. Entre des scènes plus intimes et les combats, on a une belle quantité de scènes fortes en émotions.

 

Le classicisme du film est ici complètement assumé, et malgré un schéma répétitif ainsi qu'une mise en scène moins poussée, on se sent tout de même complètement investi dans ce qui nous est raconté. Vous pouvez donc y allez sans crainte, "Creed II" est une vraie réussite, et arrivera certainement à vous emporter grâce à l'intensité des combats et des émotions. Ah oui, et la musique est géniale.

 

 

Bande-annonce :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Posts Récents

October 31, 2019

October 10, 2019

September 22, 2019

September 16, 2019

Please reload

Archives
Please reload

Rechercher par Tags